Je l’aime, toujours ouvert devant moi, je ne peux le regarder, Père, sans penser à toi. Mon livre de prière, c’est la carte du monde, de souffrances et de joies elle m’inonde.
Sur le mur, étalée tout le jour sous mes yeux, elle est parole, appel, vie et mort en tous lieux.

Devant moi, 7 milliards d’êtres humains me sont présents chaque matin. Et si peu de chrétiens, mon Dieu, sur cette Terre, pour leur crier que tu es Père.
Alors mes yeux et mon cœur voyagent, pour être missionnaire jusqu’au bout de mon âge. Situer les pays où la guerre sévit, reconnaître les terres où passe le Tsunami, porter les réfugiés dans leur fuite éperdue, appeler la tendresse sur les enfants perdus, être au Niger où la famine tue, mais là aussi où d’argent l’âme est repue.Voilà de ma mission le champ vaste et immense, le livre de prière sur lequel je me penche, pour que le Règne de justice et de paix grandisse par l’amour que, petite, j’y mets.
Sœur Madeleine Piraux, Haute-Goulaine